D'abord 1 chien, une chienne plus exactement, puis 2 et bientôt trois. Et une portée de 6 superbes chiots que ma chienne a eu en Mai de l'année 2013.

Mais avant de vous présenter mes compagnons de travail, l'histoire d'une passion.

J'ai déjà eu par le passé plusieurs borders et 1 Labrit et tous furent de bons compagnons de travail, deux furent particuliers et leurs histoires sont liées. Il y eu Léo un border blue merle qui suite à un stupide accident fut handicapé, ce qui ne l'empêcha jamais de travailler. Et puis il y eu  Genny... Une chienne à part, intelligente, courageuse et n'ayant peur de rien. Ils sont toujours présents à ma mémoire, des chiens comme celà çà ne s'oublie pas.  Quant à N'Jenny puisque c'était son vrai nom, voilà comment elle arriva chez moi. 

C'était en la fin du printemps 82. Mon chien léo venait de mourrir et je me retrouvais sans chien capable de  travailler. 300 brebis et leur agneaux à manoeuvrer seul, lorsqu'ils ont été habitués à la présence d'un chien, un enfer ! Il fallait que je trouve un chien...

Trois mois passèrent sans solution. Trois mois qui me semblèrent des années tant le travail au troupeau était devenu difficile. Quant un matin, le technicien de la coopérative ovine que j'avais mis sur le coup, me téléphona. Un adhérent pouvait me confier son chien.  Dès le soir je l'appelais. Lire la suite

Et maintenant la présentation de mes compagnons de travail d'aujourd'hui.

Tout d'abord Cheeky, une chienne de 4 ans maintenant. Robe noire et blanche aux reflets auburn au soleil d'été et  un brin de coquetterie, ses soucils feu. Efficace et inventive elle possède une grande capacité d'adaptation.

 En savoir plus sur Cheeky

 

Puis HK, un mâle de 2 ans que j'ai eu à 14 mois, il est encore en formation, robe noire et blanche, poils mi-long, oreilles dressées. Bien équilibré, attentif et volontaire, il apprend très vite.

 En savoir plus sur HK

Et maintenant les chiots, nés au mois de mai 2013, quatres des 6 chiots nous ont déjà quitté en Septembre, dont 2 pour travailler comme chiens de troupeau et deux pour faire de l'agility et du cross canin. Il reste un mâle I'CAN qui partira rejoindre son maître l'année prochaine une fois démarré aux moutons et aux bovins et URIA une jeune femelle qui reste avec nous.

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie des chiots à la ferme.

Depuis quelques temps les chiots ont commencé à faire de grands tours avec moi, accompagnés des deux adultes. Pas plus tard qu'hier 3 août 2013, je les ai mis en présence de quatre brebis dans un parc. Immédiatement ils ont commençé à les poursuivre avec enthousiasme, non sans se chamailler d'ailleur, avant qu'ils n'arrivent au contact des brebis je les ai rappellés. Ils cotoient aussi mes poules qui s'egayent à grand refort de caquettements lorsqu'ils approchent. Un excellent moyen de les habituer à stopper et à revenir au pied sur ordre, tout en jouant. Apprendre en jouant, en effet il est important que des chiots découvrent le plus de choses possibles et très tôt et pour celà rien ne vaut le jeu.

Celà en fera des chiens sur d'eux et que peu de situations seront susceptibles de prendre au dépourvu ou d'effrayer. Lors des derniers orages de juillet qui furent chez nous très violents, je leur ai rendu visite au chenil adossé à la maison, ils étaient calmes, regardaient les éclairs et écoutaient les bourrasques de vents, les coups de tonnerre ne les affrayant pas le moins du monde. Dans quelques jours ils auront droit à leur premier tour en voiture pour rendre visite au véterinaire. C'est ce long apprentissage qu'il vous faudra continuer. Un bon Border ne devant être perturbé par aucune situation ou nécessité et surtout ne pas fuir devant quelque chose d'inhabituel. Pour celà il faut patience et fermeté. Mais le Border Collie est un chien tellement empressé à satisfare son maître qu'il est capable de surmonter presque n'importe quelle situation. Une seule condition que vous soyez sur de ce que vous lui demandez et qu'il vous sente sur de vous. Ces chiens ont une confiance aveugle en leur maître, à vous de me pas les décourager par des ordres incohérents ou de les mettre dans des situations qu'ils ne seraient pas encore capables d'affronter et donc d'échec. Néanmoins comme n'importe quel chien, ils ont besoin de savoir qui commande, il faut donc faire preuve d'autorité mais en aucun cas d'autoritarisme. En clair être ferme mais jamais menacant.

Aujourd'hui on bosse, çà ne rigole plus...

Surprise ! En fait pas vraiment... Cheeky a mis bas une seconde foi cette année. En Décembre, sont nés 5 chiots, 4 filles et 1 mâle qui seront disponibles vers le mois de Mars. Les chiots ne partent jamais de chez moi avnt 3 mois. Le sevrage est une chose, la séparation d'avec la mère même lorsqu'elle à fini de les allaiter ne devrai jamais se faire avant cet âge là. Une partie de leur apprentissage se fait au contact dse adultes et nottement celui de la hiérarchie. Je peux également si vous le souhaitez les démarrer au troupeau, ils ou elles pourront alors rejoindre leur nouveau maître entre 12 et 16 mois suivant le degré d'apprentissage souhaité. Le prix 1500 à 2500€ en fonction du stade de formation.

La vie de la meute...et

Mars 2014, les chiots de décembre vont nous quitter, ils sont en pleine forme, leur jeu favori entourer et bloquer la jeune chienne URIA lorsqu'elle joue avec eux, bien que n'ayant que trois mois, leur instinct se manifeste déjà. Voilà pourquoi il est important de ne pas vendre ces chiots top tôt. Car c'est par le jeu et au contact des adultes que  s'éveille naturellement leur instinct de berger, mais aussi leur sociabilisation en voyant agir les adultes. Les apprentissage ultérieurs n'en sont que facilités.  

Et voilà le retour des beaux jours, je vais pouvoir reprendre la formation d'I'CAN et de URIA interrompue pendant la longue période de mauvais temps hivernal. En effet, les pluies incessantes depuis décembre m'ont conduit à ne plus pouvoir sortir les bêtes et donc pas de travail possible pour les chiens. Il va falloir mettre les bouchées doubles pour rattraper le retard. Ce début de mois, c'est également produit un évènement inhabituel qui ma conduit à récupérer une chienne mal traitée. En lisant des annonces, le texte de l'une d'elle m'a interpellé car il y a peu de raison pour qu'un animal soit peureux au point que l'on ne puisse l'approcher. Je suis donc allé la voir. Toutefois j'avais déjà décidé de la ramener avec moi. Moss est si craintive qu'il m'est très difficile de l'approcher.  J'espère que la compagnie de mes autres chiens et beaucoup de douceur me permettront de gagner sa confiance. Mais le chemin va être long pour y arriver. Ce que j'espère, c'est que son instinct sera le plus fort et que l'approche des moutons lui donnera l'envie de travailler. Celà créra le besoin de trouver un référent, moi en l'occurence ce qui devrait lui permette à la longue de retrouver un équilibre et d'aller mieux.  Toujours est-il que chez moi maintenant, elle a une vie sans crainte, mais combien de temps faudra-t-il avant qu'elle ne comprenne qu'elle est en sécurité...

Une colère sourde m'envahit, comment peut-on en arriver là, bêtise, appât du gain, cruauté ? Je ne sais pas les trois peut-être et je me demande qui dans un tel cas, est l'animal ?

Voilà donc une nouvelle pensionnaire, du coup un travail supplémentaire et maintenant indispensable, la construction d'un chenil. La maison risquant d'être envahie, il faut bien que je m'organise.

Pour toute demande d'information concernant les chiots > contact@elevagecodd.com

 

 

 

mes borders collie